Green Made in France Mode

EKAÏ, la marque de maroquinerie de luxe en cuir de poisson

Vous avez lu le titre ? Vous trouvez déjà que c’est une idée géniale n’est-ce pas ? Dans le mille Emile ! (je vote pour remettre cette expression au goût du jour).

EKAÏ, c’est la bonne idée française d’un binôme, j’ai nommé : Diane et Margot.

Margot est depuis toujours passionnée de mode, d’art et design. Après son bac elle est partie à la conquête de l’Angleterre. Lors du confinement elle rentre en France, l’objectif était de trouver un CDI mais que nenni. Margot a l’idée d’EKAÏ lorsqu’elle découvre son futur fournisseur Ictyos, une startup française qui développe des cuirs marins dans une logique d’économie circulaire et durable.

Margot était, depuis quelques années, à la recherche du « matériau de demain ». Elle a fait de nombreuses recherches notamment sur les nouvelles innovations des tissus.

Son père avait déjà monté une société de maroquinerie il y a 10 ans, ajoutez à cela la découverte des peaux de saumons teintées et EKAÏ était né.

C’est en septembre que Diane rentre dans le game. Nos deux acolytes se sont rencontrées à l’université à Londres et après avoir fini leurs études dans deux pays différents, elles se retrouvent à Paris.

Artiste et entrepreneuse comme Margot, elle s’occupe de la partie direction artistique et communication de la marque, elles sont désormais associées.

Coucou Margot
Santé Diane

Notez tout d’abord que le nom de la marque est validé. Elles n’en ont certainement rien à faire mais je tenais quand même à le dire. Ensuite le concept, que dire du concept à part que c’est génial ? Oui je parle mais je vous ai toujours pas dit de quoi il en était.

EKAÏ, c’est le désir d’utiliser un cuir aussi noble que du cuir bovin, aussi esthétique que du cuir exotique, mais avec un esprit novateur et respectueux de l’environnement.

EKAÏ c’est une ligne de maroquinerie en cuir de poisson valorisé et issu de la consommation alimentaire. Du cuir de poisson ? Oui, oui. On vous en parlait déja ici.

Mais pas n’importe quel poisson, la matière première provient de déchets de peaux de poissons que la marque collecte chez leurs restaurants partenaires. Par exemple la marque utilise et transforme en accessoires les peaux de saumons de l’enseigne Sushi Shop. Et franchement le rendu est sublime. C’est élégant, stylé et responsable.

Les produits sont imaginés, dessinés, conçus et fabriqués à Paris. Cuir au tannage naturel, circuit court de production, et engament pour la protection marine sont les mots d’ordre de la marque.

En ce moment, EKAÏ est en pleine campagne de crowdfunding et a besoin de notre soutien pour lancer une première collection composée de deux pochettes, un portefeuille et deux porte-cartes. Alors n’hésitez pas à soutenir ces deux entrepreneuses talentueuses en participant à leur campagne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s