Green Start-up

Recyclivre : vente et collecte de livres d’occasion solidaire et engagée

Imaginez vous un moment en face de moi, inconfortablement assis sur votre banc de fac en bois dur, et écoutez-moi vous parler d’un nouveau modèle révolutionnaire en termes de valeurs, ultra-efficace en termes de méthodes d’exécution, et absolument trivial en termes de concept.

Prenez des notes : récupérer les livres inutilisés, les revendre sur une plateforme centralisée. « OK, Emmaus, trop bien » : oui, mais pas que ! Un entrepôt rempli d’au moins 1 million de livres, garni d’une gestion de stock ultra-efficace et d’une boutique en ligne simple et rapide. « OK, Amazon en plus sympa, pas mal » : certes, mais surtout, de solides engagements écologiques, solidaires et associatifs traduits par une implication économique et organisationnelle qu’on voit rarement « O captain! My Captain! » me direz-vous, mais non, je ne crois pas valoir un Robin Williams malgré cette introduction de cours alléchante.

Recyclivre : trouver l’inspiration en faisant bouger les choses

Le livre, une fois qu’il a transmis sa mission instructrice, doit poursuivre son voyage, atterrir dans d’autres mains curieuses et par la même occasion, désencombrer les armoires des lecteurs, ainsi que les rayons des bibliothèques. C’est sur ce constat là que David Lorrain, croulant sous les bouquins dans son petit appartement Parisien (saluez ces rimes), fonda le projet Recyclivre en 2008. Il s’agit alors d’un simple projet de collecte de livres à domicile.

L’équipe est aujourd’hui composée d’une équipe de 35 personnes, répartie dans 7 villes en France  (Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Strasbourg) et une à Madrid, et fonctionne en sociocratie (gouvernance partagée et prise de décision distribuée).

Le concept de RecycLivre est simple : proposer un service de collecte gratuit de livres d’occasion pour les particuliers, les associations, les entreprises et les bibliothèques. Ces livres sont triés et mis en vente en ligne solidairement.

L’aspect solidaire : un des points qui changent tout dans notre bonne idée française du jour. Pour chaque livre vendu en ligne, RecycLivre reverse 10 % du prix de vente net à l’association Lire Et Faire Lire, une association promouvant l’apprentissage et le plaisir de lecture intergénérationnel, en mettant en relation des bénévoles de plus de 50 ans avec des écoles où ils peuvent donner des séances de lecture aux enfants. Recyclivre fait également don chaque année d’1% de son chiffre d’affaires annuel à des projets environnementaux.

Recyclivre collabore également avec Log’Ins qui favorise l’insertion professionnelle de personnes en situation de handicap pour prendre en charge l’intégralité de sa chaîne d’approvisionnement. Ce dernier point a retenu notre attention, puisque l’entrepôt, localisé à Villabé, ville située dans l’Essonne souffrant des problématiques sociales et d’emploi, opère avec une grande efficacité, ce qui garantie la viabilité économique de l’entreprise. Preuve qu’on peut créer une entreprise florissante et avec des valeurs plus que respectables.

Comment vivez-vous l’entreprenariat et quelle a été votre plus grande fierté dans cette aventure ?

L’entrepreneuriat était un choix logique qui permettait de répondre à des problématiques similaires d’une association sans en avoir les contraintes. Le modèle des entreprises sociales était extrêmement minoritaire au démarrage de RecycLivre et c’était très inspirant et enrichissant de participer à l’essor de ce modèle.

Depuis 2008, RecycLivre fonctionne sans aucune aide de l’État ou de subvention et s’autofinance via son activité. Réussir à allier efficacité économique et impact (social/environnemental) représente donc une énorme fierté.

Une autre grande fierté est l’obtention de l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) en 2017 qui nous place officiellement dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire.

Au vu des résultats et où en est aujourd’hui Recyclivre, la rédaction pense également que l’entreprenariat était une bonne idée. Ça vaut ce que ça vaut.

Quels sont les prochaines étapes et objectifs pour Recyclivre ?

RecycLivre vise à devenir le premier vendeur en France de livre d’occasion (actuellement le premier vendeur Français de livres d’occasion) et à plus long terme en Europe. Effectivement, RecycLivre a ouvert en 2017 sa première antenne internationale avec Madrid et le projet RecicLibros et souhaite poursuivre ce développement avec de nouvelles antennes dans de nouveaux pays.

A très court terme, la prochaine étape de RecycLivre est de proposer aux particuliers une application de rachat solidaire de livres d’occasions.

«Il est plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement».

Une citation de Thomas D’Aquin qui nous donne envie de voir notre belle idée française du jour continuer son beau parcours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s