Food Made in France

Covigneron, entretenir une relation avec les vignerons

Nous ne sommes pas à notre premier article sur la vigne et les vignerons, que ce soit bien clair. Chauvinisme, hédonisme et amour du vin et du patrimoine français (oui tout ça à la fois), c’est ça qui nous entraine constamment sur ce sujet passionnant.

Notre bonne idée française du jour, à l’instar de nos amis du Canon Français, met en lumière les vignerons français, mais sous le symbole de l’expérience, du partage et de la découverte.

Covigneron, ou comment enfin rencontrer les magiciens du vin

Qui, en effet, n’est jamais passé devant un domaine viticole sans pour autant oser aller toquer à la porte ?

L’idée de Covigneron, c’est d’abord le parrainage de pieds de vignes. C’est une manière de soutenir directement les exploitants et de définir sa préférence : en effet, de nombreuses régions sont représentées et peuvent probablement satisfaire les goûts les plus compliqués et les avis les plus tranchés des parrains de vignes (des Covignerons).

De plus, durant une année le parrain a la possibilité de se rendre à 3 ateliers pour mieux comprendre le métier de vigneron, pour faire les vendanges, pour déguster et faire des assemblages. Chaque mois le Covigneron reçoit une lettre d’information pour le tenir au courant des grandes périodes de la vigne et du vin. Et la consécration arrive à la fin de l’année, lorsque l’on reçoit sa cuvée personnalisé à son nom ! 

Que mes enfants puissent lire cela un jour : quoi de mieux qu’un beau cadeau, qui a un réel intérêt pour soutenir notre savoir faire, et qui offre autant de belles expériences à travers des ateliers instructifs, conviviaux, ludiques. L’alchimie des sens au moment où on peut réaliser un assemblage enivrant. Le bonheur et la fierté de recevoir la cuvée à son nom en fin d’année …

Vecteur de lien social, la volonté de Covigneron c’est de rapprocher les vignerons avec des connaisseurs et/ou néophytes afin de vraiment comprendre le métier et valoriser les vignerons de France. Avec plus de 50 domaines partenaires, Covigneron valorise aujourd’hui l’image des vignerons et réussit à montrer que le circuit court est également possible dans ce milieu. 

Alain Michalon, fondateur de Covigneron aux idées multiples, est un habitué des nouveaux projets. En parallèle de sa carrière d’informaticien et de développement de réseaux commerciaux, il lance Covigneron en 2012. Le projet est né de ses nombreuses années de déplacements professionnels, dont il profitait pour faire des achats chez les vignerons locaux. C’est aussi simple que ça. Ah, que j’ai aimé me rendre à Bergerac pour le travail moi aussi…

Trois raisons aussi claires que du champagne :

  • Nous avons tellement insisté sur combien il est important de connaitre l’origine, la fabrication, la composition des produits de notre consommation et la vie de ceux qui les produisent que nous en sommes presque fatigués de le dire (non c’est pas vrai).
  • Aujourd’hui, partager une bouteille de vin, c’est pouvoir en parler, expliquer d’où il vient, parler de son terroir, de ses cépages, pourquoi l’avoir associé avec tel ou tel plat. D’ailleurs lorsqu’on est à un diner du genre qu’on ne peut pas malheureusement pas éviter, on aimerait parfois ne parler que de ça, ce serait bien plus qualitatif comme sujet.
  • Dans notre pays si riche en producteurs locaux, il fallait proposer un moyen d’entrer en relation avec eux, de créer des liens, eux qui ne demandent d’ailleurs que ça. Un véritable vecteur de lien social vous l’aurez compris, qu’on devrait d’ailleurs intégrer aux programmes de sociologie du lycée, entre Rousseau et Durkheim.

Quels sont les objectifs de Covigneron pour fin 2021 ?

Nous sommes actuellement à 50 domaines partenaires et nous visons une 50aine de plus ! De plus, nous réfléchissons actuellement à une collaboration avec certains salons du vin, bien que la plupart de nos vignerons partenaires y soient déjà présents et véhiculent le concept de Covigneron

Ndlr : nul doute qu’après quelques dégustations de Pommard et autres merveilles dans un salon du vin, je serai certainement très prompt à parrainer des hectares entiers de nos chers magiciens du vin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s