2nde Chance, exprime ta créativité et tes engagements !

L’upcycling (surcyclage) est de plus en plus en vogue aujourd’hui et c’est tant mieux. Cette pratique qui revalorise et donne une 2nde Chance aux textiles laissés pour compte, permet de sauver des déchets textiles et d’éviter de produire du neuf qui, comme on l’a souvent mentionné, représente une des plus grandes sources de pollution de nos jours.

Quand la fashion se mêle à l’upcycling, est-ce que ce n’est pas une étape de plus dans le changement de conscience dans notre société ? C’est bien possible et ce n’est peut-être pas qu’une pensée candide.

Car si vous êtes habitués à voir l’upcycling comme une pratique à faire seul chez soi, détrompez vous. Le surcyclage représente en réalité une filière prometteuse pour l’avenir. Un pari pris par 2nde Chance, notre pépite du jour.

2nde Chance, le style et l’engagement sans genre

L’écoresponsable dans la mode ? Uniquement des intemporelles ou des basiques noir ou blanc ? Non non non, rangez moi ces arguments.

Une collection de t-shirts créatifs, uniques et colorés. En prenant le pari de l’upcycling, 2nde Chance vise l’impact sur la société et l’environnement. Des T-shirts aussi stylés que durables. Pour les réaliser, la marque utilise des jeans de récupération, initialement destinés à l’enfouissement ou à l’incinération.

La collection Urbana

Grâce à un système de consigne, les T-shirts en fin de vie peuvent être renvoyés et seront valorisés dans le développement de nouveaux produits tels que des planches de skate. Oui oui !

Des T-shirts de créateur, au style urbain/rider, sans genre et aussi beaux qu’uniques ! Une coupe loose fit, confortable et une composition qui permet de greffer le denim récupéré, adaptée au sport grâce à ses 45% de polyester recyclé et ses 55% de tencel, le tout tricoté en France.
De la véritable fashion associée à de la durabilité ? Assez rare pour être souligné !

2nde Chance
La collection Urbana

Un parcours, une réflexion

2020. Maxence et Manon, les co-fondateurs, en plein déménagement, doivent choisir entre sauver un bonsaï et un sac de vieilles chaussures, faute de place. C’est de ce problème tout bête, qu’on a tous connu, qu’a commencé à germer leur réflexion sur la fin de vie des sneakers.

Maxence et Manon

Afin de lancer leur première collection de sneakers, ils partent à la rencontre d’un chantier d’insertion situé en Bourgogne, spécialisé dans le réemploi et la valorisation des textiles. Prise de conscience : il est particulièrement difficile de valoriser des vêtements de fast fashion. Or, c’est bien cela que représente la majorité de la collecte. Triste réalité ?

L’idée de récupérer des vieux jeans a sonné comme une évidence. Avec l’aide de ID’ÉES 21, une filiale dijonnaise d’insertion professionnelle de personnes en fragilité, ils confectionnent leur collection.

Soutenez leur campagne de crowdfunding

Les T-shirts sont disponibles en précommande pour une durée de 30 jours sur la plateforme participative Ulule.

Proposés en 1 modèle et 2 coloris, chaque coloris étant proposé avec des empiècements de jeans denim ou colorés. Les fonds collectés leur permettront de continuer l’aventure et de lancer leur première collection de sneakers, tout en favorisant toujours plus l’emploi local.

La suite ? C’est aussi continuer la recherche afin de développer une planche de skate à partir de déchets textiles !

Alors vous attendez quoi ? C’est parti !

Article sponsorisé

Laisser un commentaire