labels régionaux

Favoriser le commerce local avec un label municipal ? Décryptage

Non, par « label municipal », on ne veut pas dire « village fleuri ». On vous explique.

Le penchant des français pour la consommation locale a de plus en plus de succès. On peut légitimement penser que cette tendance n’a jamais été aussi forte depuis les années 1960, avant l’accélération de la mondialisation. Il est compliqué de partir d’un tel postulat, étant donné la différence de moyens statistiques à notre disposition, mais le ressenti général est bien là.

Au niveau de l’alimentaire, premier bastion du consommer local, les français n’ont jamais autant scruté ce qu’il se trouve dans leurs paniers de course. 9 français sur 10 déclarent prendre en compte l’origine France des aliments qu’ils achètent, selon Bureau Veritas.

Les avantages du local sont nombreux. Pour les consommateurs de la région, c’est un véritable soutien à l’emploi et au développement économique des territoires.

Cet engouement pour les produits locaux et les circuits courts incite les territoires à lancer leurs propres labels de production. On retrouve dans chaque région a minima un label de production/agriculture régionale. Dans les plus grandes villes, on retrouve même des labels municipaux.

Focus sur ces 2 villes qui cherchent à faire la part belle aux artisans et commerçants entre leurs murs. Attention cependant, nous parlons ici de labels, et non de certifications, qui elles contrôlent et garantissent la qualité des produits de manière professionnelle via un audit.

Le label « Fabriqué à Lyon », le savoir-faire de la capital des Gaules

À l’initiative de la ville de Lyon ainsi que de plusieurs acteurs associatifs du Bas des Pentes de Croix-Rousse, ce label concerne 4 domaines d’activité :

  • La mode et la création
  • L’alimentaire (hors restauration)
  • La déco, le design et l’artisanat d’art
  • Les produits manufacturés

Jusque là, rien d’étonnant quand on sait l’importance que donne la ville de Lyon à l’artisanat et l’entreprenariat local. Les lyonnais penseront certainement au Village des Créateurs, l’initiative créée au début des années 2000 qui promeut l’éco-transition et le développement de l’artisanat et de la création.

Ainsi, des produits, et non des marques, peuvent être estampillés selon certains critères de savoir-faire, d’origine, mais aussi de valeurs sociales et environnementales.

Label Fabriqué à Lyon
Le label Fabriqué à Lyon

Le label municipal de la ville lumière, « Fabriqué à Paris »

Ce label, initié en 2017, vise à distinguer les produits dont le caractère local du processus de fabrication ou de transformation (Paris intramuros) est avéré. Le label répond à une forte demande des Parisiens et des touristes pour des objets incarnant l’identité et les traditions parisiennes.

Cette initiative, gratuite, récompense également chaque année les lauréats qui ont obtenu le plus de votes.

Le label « Fabriqué à Paris » régit les catégories suivantes :

  • Mode et accessoires
  • Univers de la maison
  • Artisanat alimentaire
  • Produits manufacturés
Le label Fabriqué à Paris
Le label Fabriqué à Paris

Beaucoup de solutions existent pour soutenir le commerce local et l’artisanat. Cependant, il ne faut pas se perdre dans les propos : un label n’est pas une certification. De fait, un label est relativement facile à mettre en place, surtout lorsqu’il concerne un grande ville française, souvent riche en savoir-faire et en artisanat.

Ainsi, on peut se demander : à quand un label municipal dans des villes de savoir-faire telles que Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux ou encore Nantes ? On peut citer cette dernière comme une mention honorable : le label made in Nantes a été déposé en 2008 ! Il n’a pourtant jamais, à ce jour, été mis en place.

À défaut d’un label pour chaque ville, nous vous invitons à consulter nos articles de régions !

N’hésitez pas également à jeter un œil à notre section Décryptage, pour des informations sur des labels et certifications, mais aussi des termes éthiques/made in France.

Laisser un commentaire