différence entre upcycling et recyclage

Upcycling vs recyclage, quelle est la différence ?

Autant l’un que l’autre, l’upcycling et le recyclage sont des termes dont on entend parler régulièrement. Quelle est la différence entre ces deux notions ? Sont-elles complémentaires ? L’une est-elle plus éthique que l’autre ? C’est autant de questions dont nous allons donner les réponses dans cet article.

Mais d’abord, une explication de ces termes s’impose.

L’upcycling, quésaco ?

L’upcycling ou surcyclage désigne « la revalorisation par le haut ».

Ce concept consiste à réutiliser des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage et de les revaloriser en leur offrant une seconde vie. On crée donc un nouveau produit, de qualité supérieure, à partir de ces matériaux oubliés qui sont réutilisés afin de ne pas être gaspillés.
Ex : chutes de tissus, vieux rideaux, etc.

L’upcycling fonctionne sur le principe de l’économie circulaire. On part de l’existant pour faire du nouveau. Ce concept entre dans une démarche de production et de consommation plus durable.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».
Antoine Lavoisier

Dans une époque de surconsommation, avoir une alternative écologique est toujours la bienvenue. L’upcycling permet d’économiser de l’énergie et de la matière première. On évite le gaspillage et on réduit la production de déchets. Et on est content. Dans certains cas, l’upcycling est aussi une alternative économique puisque la matière première peut-être récupérée via des dons par exemple et ne coûte donc rien.

Pour illustrer cette notion, prenons l’exemple de la marque Kite & Recycle qui utilise des ailes de kitesurf afin de créer des objets uniques. On peut également citer la marque Q de bouteilles qui détourne des bouteilles pour en faire des objets tels que des verres ou des bougies.

Comment est né l’upcycling ?

Ce terme aurait été utilisé pour la première fois en Allemagne en 1994. C’est Reiner Pilz (ancien ingénieur mécanique) qui l’aurait utilisé lors d’une interview dans laquelle il déplore le recyclage traditionnel. Le concept a ensuite été plus largement repris dans les années 2000.

Bien que l’upcycling vienne des pays développés, ce sont les pays émergents qui ont été les premiers à mettre ce concept en place. C’est notamment à cause du manque de moyens que l’upcycling est devenu indispensable pour allonger la durée de vie des produits et maximiser leur utilité.

Le recyclage pour les nuls

À l’inverse de son collègue l’upcycling, le recyclage est, quant à lui, un procédé industriel qui consiste à détruire des produits et/ou matériaux. Ces produits sont traités afin de récupérer les matières premières à réutiliser. Il y a donc une perte de qualité du produit fini par rapport au produit initial.

L’objectif du recyclage est donc de traiter un déchet afin de récupérer son matériau, qui sera ensuite réutilisé pour fabriquer de nouveaux objets. Ce processus permet d’éviter de consommer de nouvelles matières premières.

Le recyclage permet de passer du vieux au neuf en créant un nouvel objet similaire à l’ancien. On peut prendre l’exemple du papier qui, une fois recyclé, permet de créer une nouvelle forme de papier. Mais il est tout à fait possible d’utiliser le recyclage pour créer un objet totalement différent. C’est le cas de la marque EIO qui récolte des bouteilles plastiques afin d’en faire des lunettes. Ou encore de la marque Hopaal qui conçoit des vêtements à partir de matières recyclées.

Voyons désormais quelle est la différence entre l’upcycling et le recyclage.

La différence entre l’upcycling et le recyclage

La différence notable entre l’upcycling et le recyclage est que le premier ne produit pas ou très peu de nouveau déchet. En effet, les matériaux sont utilisés dans leur intégralité afin d’être réhabilités tandis que le recyclage extrait la matière première d’un objet.
Aussi, la qualité du produit sera équivalente ou plus élevée qu’initialement, ce qui n’est pas forcément le cas avec le recyclage.

upcycling et recyclage quelle est la différence
upcycling vs recyclage


Bien que les deux notions entrent dans une démarche écologique et sont essentielles pour le développement d’une consommation responsable et d’une économie circulaire, l’upcycling va encore plus loin dans le concept car il ne nécessite pas un processus industriel lourd. Le recyclage nécessite des ressources telles que l’eau ou des machines pour broyer un produit, il y a donc plus d’énergie mise en œuvre dans ce processus.

Visuellement, la matière première est reconnaissable dans le cas de l’upycling ce qui n’est pas forcément le cas pour le recyclage.

On peut résumer en disant que l’upcycling est du recyclage mais que l’inverse n’est pas forcément le cas.

Pour plus de contenu suivez-nous sur Instagram.

Source :
http://www.lamazuna.com
http://www.linder-shop.fr
http://www.we-nu.com

5 réponses

Laisser un commentaire